03 mai 2011

Une affiche

affiche_poster_64_eme_festival_de_cannes  Quasimment un an d'absence, un mariage, un disque, un voyage, un tsunami, un discours, des rêves brisés, d'autres bien entamés, un ensemble de saisissements et une présence intacte, le cinéma.

Tous les ans, Cannes forme le rêve de la distinction; nul doute que cette année sera encore à l'origine de moments délicieux au regard de la sélection officielle. Woody Allen en film d'ouverture, Pedro Almodovar, les frères Dardenne et Lars Von Trier me suffisent à prédire un bon festival.

Puis il y a cette affiche de Jerry Schatzberg, Palme d'or pour Scarecrow (l’Epouvantail - 1973), géométrique, sobre, mystèrieuse, où seuls le visage et les jambes de Faye Dunaway transparaissent, qui nous plonge au coeur d'un corps invisible, réceptacle des émotions. Souhaitons au 64ème festival de Cannes de construire en nous des émotions loin des préfabriqués.

Posté par Marcellus_Wall à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Une affiche

Nouveau commentaire